TM-Town, une opportunité ?

Classé dans : Actus, Général, Outils | 2

Cher traducteur, TM-Town est LA nouvelle plate-forme à ton service. Elle va prendre soin de tes TM et de tes glossaires, en toute confidentialité, et mettre ton expertise en avant. Vraiment ?

.

Premiers pas sur TM-Town

Le 30 mars étant le dernier jour pour profiter de l’offre généreuse de ProZ.com, j’ai créé mon profil hier soir.

Comme j’avais déjà jeté un œil à cette plate-forme pour l’article précédent, j’ai filé droit à l’essentiel : compléter mon profil. En mode gratuit, nous ne pouvons introduire qu’une paire de langues et 3 spécialités. C’est assez restrictif. Pas de doute, le but est de nous inciter à passer aux modes payants. Nous en reparlerons plus tard.

.

Ergonomie de la plate-forme

Personnellement, je ne la trouve pas clairement structurée.

« Mon profil » est une page très aérée (trop ?). Les informations qu’elle présente pourraient tenir sur un seul écran.

La page des paramètres m’a un peu tapé sur les nerfs, je l’avoue. J’ai passé une heure à introduire mes coordonnées, à changer mes photos et à sélectionner memoQ comme CAT tool (il faut numéroter ses CAT tools par ordre de préférence, en commençant par 1, cela va sans dire… ou pas).

Prenez garde à bien sauvegarder les informations de votre profil. Ne vous inquiétez pas, certaines n’apparaissent qu’après avoir fermé et relancé la page (j’ai tenté de changer ma photo à 4 reprises avant de m’en apercevoir 😉 ).

Si vous êtes certifié pro sur Proz, votre badge n’apparaîtra que si vous liez les deux plates-formes.

.

Deuxième étape, pour profiter de la promo : envoyer un document

Pas question, pour moi, de partager mes glossaires ou mes TM (méfiance justifiée ou non, l’avenir nous le dira).

Deshi, l'outil d'analyse de vos TM en local
Deshi, l’outil d’analyse de vos TM en local

Heureusement, il y a Deshi.

Mouais… Personnellement, je trouve leur image tout à fait adaptée car j’ai eu une furieuse envie de mettre un grand coup de masse dans mon PC, hier soir.

Si vous devez l’installer sous Windows, bon amusement. Avant tout, il faudra installer Shoes, qui vous permettra d’installer Deshi. J’ai écrit « installer » (pour respecter la formulation de TM-Town), même s’il s’agit plutôt de « lancer » car je ne trouve aucune trace du logiciel une fois fermé. Il semblerait donc que, contrairement au conseil de TM-Town, il faille conserver Shoes pour les prochaines utilisations de Deshi.

Ensuite, IMPOSSIBLE d’analyser une TM de 4 MB. La barre de progression n’a pas bougé d’un mm en plusieurs heures. Je l’ai donc testé sur la petite TM proposée. Là, ça fonctionne ! Nouveau test sur une TM personnelle… Rien !

Conclusion, pour bénéficier de la promo, j’ai téléchargé une petite TM bidon directement sur le site et, curieusement, ça fonctionne !

.

Et l’option « Redacting Confidential Information » ?

Je la testerai sur une TM quand j’aurai réussi à en traiter une avec Deshi. Enfin, pas n’importe quelle TM, puisque l’option ne fonctionne que sur les TM < 1 Mo.
Super, comme le nombre de documents est limité, nous devons choisir entre le volume et la confidentialité. D’autant que nous allons nous amuser à découper nos TM pour les analyser, c’est évident.

.

Un moyen de se faire connaître ?

Non, même pas. Je ne vois toujours pas qui va venir nous chercher sur cette plate-forme, à part quelques agences.

Les clients directs ne passeront probablement jamais par elle, ou seront découragés par son fonctionnement compliqué. Les agences vont-elles vraiment chercher des spécialistes sur cette plate-forme ? C’est possible, pas certain.

.

Le plan de financement, lui, ne laisse aucun doute

On nous invite à passer aux abonnements payants (Starter ou, mieux, Professional) pour plus de visibilité. Soyons clairs, si l’on veut tirer profit de TM-Town, le profil Basic est totalement inutile.

Si vous envisagez de vendre vos glossaires à des collègues, vous laisserez 10 ou 20 % à la plate-forme, à moins d’avoir l’abonnement Pro.

Enfin, développer sa présence sur cette plate-forme est très chronophage. L’investissement tombe à l’eau si l’on ne conserve pas le même niveau d’abonnement.

.

Notre avis (très personnel)

Ça sent mauvais !

Oui, je sais, c’est assez tranché mais, si nous synthétisons les infos recueillies hier, de nombreux signaux d’alerte s’allument :

  • L’installation de Deshi est TRÈS compliquée et nécessite l’usage d’un autre logiciel inconnu (Shoes)
  • Deshi ne semble pas au point puisque le traitement de grosses TM peut bloquer le programme
  • Ces deux problèmes, bien connus de TM-Town, sont « solutionnés » par des bidouillages
  • Le RCI, autre option de confidentialité, ne fonctionne que sur de petites TM (alors que le nombre de fichiers que l’utilisateur peut utiliser est très limité)

Sérieusement, cela me laisse penser que le but est de compliquer l’utilisation sécurisée pour inciter l’utilisateur à livrer ses informations sans aucune sécurité, tout en se retranchant derrière l’existence d’un système sécurisé.

.

Et si, un jour, une faille,…

Évidemment, on vous invite à sélectionner un mot de passe compliqué (c’est la moindre des choses, si vous leur confiez vos TM et TB) mais, en vous connectant via ProZ, votre mot de passe de ProZ (de quand date-t-il ?) sera appliqué à votre profil TM-Town. Oh, vous pouvez le changer. Il n’y a qu’à…

Vous l’aurez compris, cette plate-forme est dotée de nombreux pare-feux, mais ils sont tous difficilement accessibles.

.

De son côté, l’offre de ProZ n’est qu’un moyen de fidéliser directement ses nouveaux clients.

Que ferons-nous quand, dans un an, nous n’aurons plus qu’une paire de langue et 3 spécialisations ?

Enfin, on nous propose de VENDRE nos glossaires aux collègues.

.

Non, décidément, je n’accroche pas à la philosophie de cette plate-forme. Et vous, qu’en dites-vous ?

.

.

 

2 Réponses

  1. Une discussion est également lancé sur le forum FR de ProZ. L’un des fondateurs de TM-Town a pris la peine d’intervenir. Échanges intéressants en perspective. http://www.proz.com/post/2548204#2548204

  2. […] Plusieurs signaux s’allument au fil du temps (je vous rappelle le premier avis) et je n’ai reçu aucun signal réellement rassurant. […]

Laissez un commentaire