Un espion parmi nous ?

Classé dans : Actus, Général, Outils | 2

Jouer sur la peur est une technique de persuasion vieille comme le monde. Quand on en use, j’ai tendance à me méfier… de celui qui crie au loup.

.

Un nouveau message de TM-Town

Oui, encore ! Cette plate-forme me relance régulièrement, pour m’inciter à stocker plus de TM, à gagner plus d’argent en vendant mes glossaires ou à profiter d’avantages exclusifs en invitant des collègues via un programme de parrainage. Ne cherchez pas, il n’y a AUCUN lien d’affiliation à TW-Town sur ce blog.

La méfiance viscérale que m’inspire cette plate-forme a été ravivée par le message du jour.

Ce matin, donc, je reçois un e-mail qui commence par une histoire d’horreur racontée autour d’un feu de camp et qui, comme toutes les histoires du genre, est évidemment… vraie.

.

C’est l’histoire d’un gars…

Un pauvre traducteur, Peter, au réveil, allume son PC et se trouve avec horreur confronté à un écran bleu. Plus de PC, plus de données, plus de TM, plus de glossaire… Ne restent que le désespoir, l’angoisse, l’effroi.

Mais ce n’est pas un cas isolé. Judith (une femme, c’est chouette de penser à la parité) a justement acheté un nouveau PC car l’ancien (qui contenait évidemment toutes ses précieuses données) vient de rendre l’âme… et ça arrive tous les jours !

.

Moralité (si on peut dire)

TM-Town me met en garde contre la perte de l’ensemble de mes données. On me rappelle qu’il existe évidemment d’autres solutions de sauvegarde MAIS que cette plate-forme me permet, en outre, de tirer parti de ces précieuses données pour mettre mon expertise en valeur et toucher de nouveaux clients.

Enfin, on m’invite à courir sur la plate-forme pour mettre TOUT DE SUITE à l’abri mes données, vous savez, celles qui disparaîtraient si mon PC explosait là, maintenant.

.

Sonnette d’alarme

Oui, je sais, certains vont me prendre pour une parano doublée d’une adepte des théories du complot, mais…

  • Je déteste qu’on utilise des ficelles grosses comme des amarres de paquebot pour me pousser à agir
  • L’insistance m’incite à la méfiance (oui, je sais, ils ont quelque chose à me vendre)
  • Plusieurs signaux s’allument au fil du temps (je vous rappelle le premier avis) et je n’ai reçu aucun signal réellement rassurant
  • L’espionnage industriel est une réalité
  • Nous sommes les garants des documents que nos clients nous confient
  • Nous disposons d’autres moyens que le cloud pour mettre des documents en sécurité

.

TM-Town, un espion parmi les traducteurs ?
TM-Town, un espion parmi nous ?
Qu’est-ce que j’imagine ?

Je ne pense pas spécialement que la plate-forme ait été créée dans le but d’utiliser nos TM pour alimenter la méga base de données multilingues d’une nouvelle MT. Ceci dit, puisqu’il s’agit du travail de traducteurs, on pourrait s’attendre à une qualité supérieure à celle fournie par les utilisateurs lambda de GoogleT. Ça pourrait valoir son pesant de cacahouètes et une violation du système de sécurité pourrait offrir toutes ces précieuses données sur un plateau.

D’autre part, ne nous leurrons pas, l’espionnage reste un secteur florissant et les traducteurs voient passer dans leurs mains des documents de tout ordre. Ce système permet de cibler rapidement et aisément des documents (analyse systématique des documents téléchargés sur la plate-forme) et de détecter les données sensibles (noms, adresses e-mail et autres à notre convenance) noircies, efficacement ou non. C’est un peu comme si l’on marquait au fluo jaune les domaines des documents, au vert les mots-clés et au rose les informations sensibles, puis que l’on indiquait en bas de page : prière de ne pas lire ce qui est surligné.

Oui, je sais, cela semble excessif, et pourtant…

.

Nous sommes les garants des informations que l’on nous confie

Que nous ayons ou non signé un accord de confidentialité, nous sommes responsables des données qui nous sont confiées. Déposer des documents de tiers sur un cloud dont nous ne sommes pas en mesure de garantir la sécurité est, selon moi, une aberration. Le principe de précaution doit être respecté, si l’on désire inspirer la moindre confiance ou crédibilité dans le milieu professionnel.

.

Conclusion

Avant tout, n’oublions pas que cette plate-forme a pour but de promouvoir notre activité en tant que traducteur professionnel dans un domaine spécifique. C’est donc pour promouvoir notre professionnalisme que nous agirions en dépit des règles élémentaires de sécurité. Voilà qui risque d’être efficace !

Si ce n’est dans ce but, il existe de nombreux systèmes de sauvegarde des données plus ou moins efficaces, plus ou moins coûteux, bien plus sécurisés. La sauvegarde régulière sur un disque dur externe, même sans être automatisée, constitue une base peu onéreuse et pourtant sûre (à condition de la réaliser effectivement sur une base régulière et de conserver au moins une version antérieure).

Enfin, quels merveilleux clients ce nouveau support va-t-il drainer ? Je doute que qui que ce soit, en dehors du monde fermé de la traduction, connaisse et utilise cette plate-forme.

Ma conclusion : cette plate-forme, en plus d’être passablement inutile, constitue un risque non négociable pour nos clients. C’est pourquoi je refuse, plus que jamais, d’y stocker quelle que donnée que ce soit.

Notez que j’y ai ouvert un compte, mais que cela me permet simplement d’étudier le phénomène.

.

Qu’en dites-vous ? Suis-je parano ou est-ce que je fais preuve d’une saine méfiance ?

TM-Town vous semble-t-elle fiable ? Lui confiez-vous tous les documents sans inquiétude ? Certains uniquement ? Aucun ?

.

2 Réponses

  1. Ah Manuela, je pensais juste l’autre jour à TM-Town… Je me demandais qu’est-ce qu’elle est devenue maintenant qu’elle ne fait plus de buzz. De mon côté, j’avais téléchargé plusieurs TMs de travaux que j’avais fait ponctuellement pour des « clients » qui vise à la rapidité et au tarif le plus bas plutôt qu’à la qualité (on s’est compris, j’imagine).
    Ma philosophie est d’essayer toute plateforme qui pourrait m’aider à trouver des nouveaux contacts, puis si cela ne rapporte rien: adios. On a déjà assez de choses à gérer en tant que traducteurs, et je n’aime pas avoir des profils dormants sur le net. Et pour l’instant, c’est le cas avec celui de TM-Town. Je suis tout à fait d’accord avec ton article et ton point de vue. Enrico

  2. Merci, Enrico, pour ton commentaire.
    Tu as tout à fait raison, il faut tester ce qui nous est proposé (ce serait bête de passer à côté d’une opportunité) et penser à supprimer ensuite tous nos profils dormants. À ce propos, je devrais refaire un tour et en supprimer 2-3… Je suis certaine de ne pas être la seule. 😉 Je pense, entre autres, à des agences avec lesquelles je n’ai JAMAIS travaillé. Pas facile de les retrouver toutes. Si quelqu’un a une astuce (en plus de la recherche systématique de son nom sur Google), je serais heureuse de la connaître.
    Concernant TM-Town, je vais conserver mon profil vide, juste pour le tenir à l’œil.

Laissez un commentaire