Proposition indécente

Classé dans : Actus, Général, Humeur | 9

Non, Robert Redford ne m’a pas offert 1 million de dollars. Cependant, l’offre qui m’a été faite aujourd’hui me semble indécente. Qu’en dites-vous ?

.

Des préliminaires traditionnels

Tout a commencé aujourd’hui, lorsque j’ai répondu à une offre sur ProZ.com. Cela devient assez rare mais ça m’arrive encore parfois.

Après avoir répondu de façon ciblée à cette proposition, j’ai rapidement reçu un e-mail de l’agence en question me demandant de clarifier quelques détails via un petit formulaire simple et rapide.
Il m’a fallu peu de temps pour donner les détails demandés, rien de spécial, des informations courantes. J’ai donc renvoyé directement le formulaire complété, puis j’ai reçu une réponse assez particulière de la part de la PM de cette agence.

.

Lorsqu'une agence de traduction me fait une offre que je juge indécente.
Ce client me fait-il une proposition indécente ?
Une proposition indécente

Avant toute chose, il semblerait que le tarif que je propose soit quelque peu élevé. On me propose donc un autre tarif au mot. En soi, toujours rien de très étonnant. Là où ça devient flippant, c’est quand on me parle d’un contrat cadre. Oui, il en était fait mention dans l’offre et j’avoue que j’étais assez intriguée par ce fameux contrat qui me garantissait 30 heures de travail par semaine.
.
Ce contrat donc est basé sur un tarif horaire de 10 € et donc d’une rémunération mensuelle fixe de 1250 € à raison de 30 heures par semaine, des ajustements tous les trois à six mois pour les heures supplémentaires sont évidemment prévus.

Est-ce moi ou l’indécence de la proposition est-elle inversement proportionnelle à celle de Robert Redford ?

Enfin, pour compléter la candidature déjà tellement intéressante, on me demande de procéder non pas à un test de traduction, non pas deux, mais quatre. Tests qui, tant qu’à faire, devront être précisément chronométrés.

.

Devant un tel débordement de générosité, je me sens toute chose

Cette exceptionnelle proposition ne pouvait rester lettre morte. Voici donc ma réponse :

.

Bonsoir XXX,

le tarif horaire de votre contrat cadre ne rejoint aucunement mes attentes.
Concernant mon tarif au mot, en tant que freelance, il est déjà malheureusement calculé au plus bas.

Je vous remercie d’avoir pris ma candidature en considération, mais je ne peux faire mieux. D’autant que, comme annoncé en complétant votre formulaire, il s’agit d’un tarif de base et ne concerne pas les traductions hautement techniques ou nécessitant une mise en page spécifique (AutoCAD ou .pdf, par exemple).

Si mon tarif est disqualifiant, c’est dommage, mais vous comprendrez que je ne perde pas de temps à réaliser une série de tests. Enfin, en tant que freelance, je ne désire pas chronométrer mon travail, puisque je le facture au mot source et que, lorsque j’accepte une mission, je m’engage à le remettre au client dans les délais prévus.

Désolée de vous avoir fait perdre votre temps.

Très cordialement,

Manuela

Sérieusement, qu’y aurait-il eu d’autre à répondre ?
Des idées ? Des conseils ? Un trait d’humour ?
J’attends les vôtres avec impatience.

9 Réponses

  1. Certains essaient mais avoir le beurre, l’argent du beurre, et le sourire de la crémière n’est heureusement pas toujours possible !!!

  2. C’est déjà si gentil de vous être farci d’une réponse !
    Pour ma part, j’ignore les requêtes de ce type (« your best competitive rate »), surtout venant de ProZ, car de toute façon, ces agences sont dans une tout autre logique : si ce n’est pas vous, ce sera quelqu’un d’autre.
    Malheureusement, il y aura des quelqu’un d’autre pour sauter à pieds joints dedans.

    • En effet, Shermane, il y aura probablement toujours quelqu’un pour « profiter de l’aubaine ». Raison de plus pour partager un max.
      Ce qui me désole le plus, c’est que des collègues peuvent être tentés s’ils traversent une mauvaise période. Il s’agit clairement de profiter des craintes des indépendants ! Même si l’on sait que notre travail vient souvent par vagues, un revenu garanti peut faire oublier le tarif. Et après, comment fait-on pour honorer les autres commandes, celles qui paient décemment ?
      Par contre, ce qui me rassure, c’est que plusieurs collègues m’ont dit avoir aussi répondu à cette offre dans le même sens… tout n’est pas perdu. 😉

  3. L'agaçante

    Loi de Muphry:
    Relisez votre phrase en gras à la fin de l’article!

    Merci pour vos articles, meilleur divertissement qu’une partie de Candy Crush.

    Cordialement,

    A.H

    • Merci beaucoup A.H., ravie de vous divertir.

      Concernant la phrase en gras, faites-vous allusion aux « precotions à prendre en traduction » ?
      Si oui, c’est la publication qui a inspiré cet article. Sinon, Muphry a encore frappé ! 😉

    • Quelle horreur !
      Muphry avait en effet frappé au bas de cet article.
      Merci infiniment A.H.

      Manuel@

  4. Super, merci d’avoir partagé, cest pas exactement ce que je cherche, mais j’ai déjà de quoi faire, bonne source d’inspiration 🙂

Laissez un commentaire