Traduire un best seller, à quel prix?

Classé dans : Actus, Humeur | 0

Non, non, il n’est pas question du tarif demandé ou du pourcentage obtenu sur les ventes, malheureusement, je n’ai aucune information utile à ce sujet. Par contre, si vous en avez, je suis toujours curieuse ;-).

Il est plutôt question du prix que NOUS sommes prêts à payer pour traduire un best-seller.

Dans quelles conditions travaillent les traducteurs littéraires de livres soumis au secret le plus étanche ?

Le nouvel Observateur lève le voile.

.

Dans son article du 14 mai dernier, Le nouvel Observateur nous fait découvrir la vision d’« Inferno » décrite par Dominique Defert, traducteur du roman de Dan Brown (avec sa collègue Carole Delporte).

.

De prime abord, j’avoue que j’ai trouvé les mesures franchement excessives : changement de destination quinze jours avant le départ pour une sorte de bunker sans fenêtre, travail 7j/j de 9h à 21h pendant 6 semaines, des vigiles armés, la confiscation des effets personnels au sein du bunker, ports USB du PC bouchés au papier collant, pas d’accès personnel à Internet, pas de Blue Tooth, …

.

Franchement, est-ce vraiment une façon de traiter des traducteurs ? Bon, d’accord, il s’agit du dernier Dan Brown, mais quand même !

.

Est-ce vraiment l'enfer ?
Est-ce vraiment l’enfer ?

.

Puis, je relis l’article posément ainsi que les commentaires. L’un d’eux éveille mon attention : Olivier David a posté le 15-05-2013 à 08:56 – « Nos horaires: de 9h à 21 heures. » …/… « Le matin, j’arrive en navette vers 10h10. » Effectivement, on sent la fatigue…

.

Ah ben oui, quand même. Et puis, il y a les plaisanteries, les pauses, les apéros et les siestes. Au bout du compte, j’en viens à me dire que ça fait plutôt expérience à vivre et à raconter à ses petits-enfants, du genre « j’y étais » ou « je l’ai fait ». Si, en plus, on touche une bonne rémunération sur les ventes, alors… Ça devient tout de suite plus que supportable.

.

Alors, au final, cet Inferno, est-ce vraiment l’enfer ? Aimeriez-vous vivre ce genre d’expérience ? Considérez-vous qu’il y a franchement de l’abus ? Bref, qu’en dites-vous?

Laissez un commentaire