Actuce n°12 : Penser et agir comme un chef d’entreprise accompli

Classé dans : Astuces, Communication | 0

Nous ne sommes pas employés par des agences de traduction, nous sommes des partenaires commerciaux, la différence est de taille.

.

La plupart des traducteurs indépendants ont exercé une fonction de salarié avant de se lancer, c’est aussi mon cas. Cela a forgé l’image que nous avons de nous-mêmes et de notre rapport au travail.

À ce propos, les coaches en développement personnel sont unanimes :

La façon dont vous vous percevez conditionne vos actes et la manière dont ils sont perçus par les autres.

.

Votre perception de vous-même :

Vous êtes un entrepreneur, un chef d’entreprise.

Il est capital de vous voir tel(le) que vous êtes : indépendant(e) et responsable de vos choix.

Le fait d’avoir eu le courage de créer votre propre emploi devrait être en soi la source d’une grande fierté. Pensez à tout ce que VOUS êtes capables d’accomplir et faites un relevé de toutes les qualités dont vous faites preuve, sans fausse modestie.

Mettez cette liste à vue dans votre bureau ou dans votre agenda et relisez-la lorsque vous traversez un moment de doute ou si vous devez traiter une affaire importante, cela vous remontera le moral et vous mettra en condition.

.

Vos actes :

Que vous travailliez principalement avec (et non pas pour) des agences de traduction ou des clients directs n’y change rien. Votre employeur, c’est vous. La personne qui planifie vos journées, c’est vous aussi. Enfin, c’est à vous qu’il incombe de trouver des clients, de négocier les prix, de tenir la comptabilité et de gérer les différends avec les clients mécontents.

Eh oui, c’est ça aussi, la vie de patron.

.

La perception qu’ont les autres :

Si vous manquez apparemment d’assurance, si vous semblez dépendre de votre client, la perception que celui-ci aura de vous ne sera pas reluisante.

Un client direct risque d’associer votre manque de confiance et/ou de réactivité à un manque d’expérience ou d’intérêt pour la tâche qu’il désire vous confier. Il ne sera pas rassuré. Vous risquez de perdre le contrat ou de voir votre travail passé à la loupe et toutes vos décisions remises en question.

Un PM y verra certainement une opportunité et cherchera à vous imposer ses conditions les plus contraignantes (tarif, délais de paiement,…).

.

Pensez et agissez comme un chef d’entreprise accompli

Vous êtes un chef d’entreprise, vous ne dépendez de personne, vous n’êtes l’employé de personne, c’est à vous de fixer vos conditions de travail, pas à vos clients.

Vous avez de l’expérience (aussi petite soit-elle), vous êtes l’expert dans votre domaine (si ce n’est pas le cas, il est temps de vous mettre à niveau ou de travailler un peu au statut d’employé), n’ayez pas peur d’analyser les documents et de poser les bonnes questions AVANT de remettre un prix (VOTRE prix).

.

Vous perdrez peut-être certains contrats à cause de vos conditions, mais ce ne sont pas les meilleurs.

Si vous désirez développer une clientèle de clients idéaux et non de clients alimentaires, affirmez-vous, acceptez que vous êtes un chef d’entreprise accompli et agissez en tant que tel.

Pour finir sur une touche de légèreté, cet épisode de Kaamelott où Perceval veut, lui aussi, être considéré « en tant que tel ». 😉

 

 

 

Laissez un commentaire