Aller chercher le client sur son terrain

Classé dans : Actus, Communication, Général | 7

Trouver de nouveaux clients en allant sur leur terrain, entendez des foires, formations ou conventions dans LEUR domaine, ça fonctionne. Partons d’un exemple concret.

.

Comment j’ai rencontré mon comptable

Lors de la convention de ProZ qui se tenait à Pise en juin dernier, j’ai rencontré de nombreux collègues, j’ai suivi plusieurs formations très intéressantes et j’ai assisté à une session d’information donnée par un comptable de la région.

Pendant près de deux heures, il nous a expliqué la situation actuelle en Italie, détaillant les problèmes spécifiques à la traduction, donnant des exemples et des chiffres concrets. Curieusement, alors que la matière n’est pas vraiment passionnante, le temps est passé vite et je n’avais qu’une envie, aller le saluer à la fin de son intervention. Je n’étais pas la seule. À peine annonçait-il la fin de son intervention que plusieurs collègues se sont massés autour de lui pour lui poser des questions concernant leur situation personnelle.

.

Pourquoi un tel succès ?
Trouver des partenaires fiables n'est pas facile
Trouver des partenaires fiables n’est pas facile

– Il connaît vraiment notre secteur : les exemples qu’il a donné, les documents qu’il nous a montrés, tout indique qu’il a une réelle connaissance de notre activité.

– Il est à l’écoute : l’entretien s’est déroulé sous forme d’échange, il a intégré les interventions des collègues dans sa présentation. Il avait bien évidemment prévu un fil conducteur mais a laissé la part belle aux questions des participants.

– Il est avenant : sympathique, souriant, ajoutant de petits traits d’humour à ses explications, il a su captiver notre attention tout en se rendant accessible. Dans ce pays où l’on donne du Docteur à tour de bras, il s’est mis au niveau des traducteurs professionnels installés depuis des années mais aussi à celui de la mère au foyer qui fait des traductions de manière occasionnelle mais qui voudrait se lancer.

.

Et ensuite ?

À la fin de son intervention, j’ai fait la file (comme une groupie) pour aller le saluer et échanger nos cartes de visite. Je lui ai exposé très brièvement ma situation pour qu’il puisse se souvenir de moi quand je le recontacterais. J’ajoute que, pour l’occasion, j’avais fait imprimer des cartes de visites spéciales : avec ma photo. Non, je ne suis pas narcissique et non, je ne compte pas sur mon physique pourtant avantageux 😉 . Par contre, je me suis dit que, puisque j’allais rencontrer des gens et passer du temps avec eux, puisque nous serions TOUS des traducteurs, si je voulais qu’on se souvienne de moi, ma photo était le moyen le plus évident et le plus simple.

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette idée.

.

Je l’ai ajouté à mes contacts LinkedIn

De retour à la maison, j’ai traité toutes les cartes de visite récoltées.

J’ai recherché le profil de l’expert-comptable sur LinkedIn et lui ai envoyé un petit message personnalisé dans lequel je lui rappelais les circonstances de notre rencontre (ma photo de profil sur LinkedIn est la même que sur mes cartes de visite). Pas de problème pour l’ajouter aux contacts puisque, sur nos cartes de visite, nous indiquons à présent tous notre adresse e-mail, ce qui permet de nous contacter librement sur LinkedIn.

.

Quand je me suis sentie prête, je l’ai contacté

Je ne vous le cache pas, Traduttrissimo est en pleine évolution. Janvier devrait être une période pivot. En novembre, donc, il est temps de tout mettre au point, de prendre des renseignements fiables et de contacter les personnes importantes.

J’ai donc recontacté cet expert-comptable et, comme il m’y avait si gentiment invitée, je lui ai exposé ma situation actuelle est mes objectifs. J’ai insisté sur le fait que, malgré la distance, je serais vraiment ravie de travailler avec lui car il m’inspire confiance et semble réellement connaître mon secteur d’activité.

Il m’a rapidement répondu et m’a rassurée sur le fait que nous pourrions travailler ensemble à distance grâce à Internet, que cela ne lui posait aucun problème, le tout avec la même convivialité que lors de notre premier entretien. Il était juste étonné que je le recontacte après autant de temps.

.

Conclusions

Je suis certaine de ne pas être la seule cliente qu’il ait décrochée suite à sa présentation à la conférence de Pise car :

– il nous a accordé du temps

– il est apparu comme un expert dans un domaine qui nous concerne mais aussi dans notre secteur d’activité

– il s’est montré sympathique, compétent et à l’écoute

– il a pris le temps de parler aux personnes à la fin de son intervention

– il a échangé ses cartes de visite avec celles des participants

– il a accepté ma demande de contact sur LinkedIn et m’a traitée comme un individu, pas comme un numéro

– il met en œuvre des mécanismes nous permettant de travailler à distance, il trouve des solutions

un client peut mettre plusieurs mois à se décider, il suffit qu’il soit en demande.

.

Je pense que si nous parvenons à faire de même avec nos prospects, nous ne pouvons que décrocher de nouveaux bons clients.

De BONS clients, oui, car ce seront des clients qui nous auront choisis non pas au hasard ou presque, mais parce qu’ils nous ont rencontrés et que le courant est passé.

.

Qu’en dites-vous ? Vous sentez-vous prêts à rencontrer de nouveaux bons clients ?

7 Réponses

  1. Bonsoir Manuela,

    c’est vrai, je ne lis pas toujours tes articles…..j’ai aimé la façon dont tu as décris cette très belle circonstance et d’un manière minutieuse. Les Powwow sont très utiles en effet ! Mes compliments pour ton style d’écriture.

    Je te souhaite une très bonne soirée.

    Bruno

  2. Tiens, Bruno, que penses-tu des cartes de visite avec photo ?

    • Bonsoir Manuel@,
      pardonne-moi si je te répond tardivement, je n’avais pas cocher l’alerte email ! Pour les cartes de visite avec photo, c’est certainement le meilleur moyen de se faire reconnaître après avoir passé, quelques semaines ou plus, dans la poche de veste du « futur » client ! Je suis plutôt penché pour un beau logo tout comme le tien !
      Bonne fin de soirée

  3. Bonjour Manuela, je pense que la carte de visite avec photo est une bonne idée si elle reste « exceptionnelle » et réservée à ce type d’occasion. Qu’on le veuille ou non, nous aimons tous pouvoir mettre un visage sur nos interlocuteurs.

    Aurélien

  4. Merci d’avoir partagé ton avis, Aurélien.
    Visiblement, je ne suis pas la seule à mieux retenir les visages que les noms.
    J’ai posé la question sur un forum d’entrepreneurs. Si vous voulez connaître leur avis, ça se passe ici :
    https://forum.pragmaticentrepreneurs.com/t/que-penser-des-cartes-de-visite-avec-photo/2361

Laissez un commentaire