Un clavier bépo… Kézako ?

Classé dans : Outils | 2

Suivant les conseils de mon époux (et parce que mon fidèle AZERTY a rendu l’âme), j’ai adopté le clavier BÉPO. Aujourd’hui, après un peu d’entraînement, je vous le présente.

.

Mais que s’est-il donc passé ?

Au beau milieu d’un projet, un samedi après-midi, mon super clavier Microsoft a commencé à me jouer des tours.
Il faut savoir qu’en Italie on ne trouve que des claviers QWERTY. Pas le temps de commander un clavier AZERTY par Internet, il a donc fallu prendre une décision rapidement : passer au QWERTY ou au BÉPO.

.

Pourquoi un BÉPO ?

Depuis déjà plusieurs années, Olivier a adopté le clavier BÉPO. Il l’utilise régulièrement et est convaincu qu’il me serait plus utile de passer à ce type de clavier plutôt qu’à un QWERTY car il présente de nombreux avantages ergonomiques et permet la frappe simplifiée de nombreux caractères utiles comme l’espace insécable.

.

En quoi est-il plus ergonomique ?

Le clavier BÉPO n’a pas été créé, comme ses grands frères AZERTY et QWERTY, à l’époque des machines à écrire mécaniques. L’important, alors, était de veiller à ce que les marteaux qui venaient frapper le ruban ne s’emmêlent pas. BÉPO est né à l’ère de l’informatique. La préoccupation principale de ses créateurs a été de minimiser les déplacements des doigts et de permettre de taper un maximum de mots dans la position « de repos ».

Nous en avons déjà parlé, l’ergonomie nous tient à cœur et, puisque nos mains sont de précieux outils de travail, nous devons tout mettre en œuvre pour les épargner autant que possible, que ce soit en utilisant un clavier ergonomique, en ayant recours à la synthèse vocale, ou en tirant le meilleur des deux approches.

Vous trouverez plus d’informations au sujet de l’ergonomie du clavier BÉPO ici. Ce site vous propose de nombreuses informations ainsi que des cartes représentant la disposition des caractères puisque le clavier BÉPO permet aussi de taper de nombreux caractères spéciaux beaucoup plus aisément.

.

Espace insécable, tirets (demi-)cadratins, symboles monétaires et tutti quanti

En plus des caractères habituellement pris en charge par le clavier AZERTY, BÉPO permet de taper très aisément les lettres et symboles supplémentaires des vingt et une langues officielles de l’union européenne, les symboles monétaires, les caractères de l’API, les exposants et les indices, les principaux symboles scientifiques et, évidemment, l’espace insécable (alr gr + barre d’espacement) et l’espace fine insécable.
Plus besoin de jongler avec les codes ASCII pour taper œ, Œ, Ç ou choisir les guillemets anglais ou français. Vous trouverez ici la liste des caractères pris en charge.

Voici un avant-goût :

 

Clavier BÉPO basic
Mon ancien clavier AZERTY modifié en BÉPO.

.

Comment modifie-t-on son clavier ?

C’est à la fois très simple et bon marché. Il suffit d’acheter des autocollants BÉPO (on en trouve sur eBay) et de les apposer sur son clavier. Attention, les autocollants transparents laissent voir les lettres originales. Selon les personnes, cela peut favoriser la transition ou les embrouiller. Comme vous pouvez le voir, nous avons opté pour des autocollants opaques. Vous voyez aussi que certains caractères sont accessibles directement : é, è, ç, à, @…

.

Et puis, il faut encore apprendre à taper

C’est là que les Romains s’empoignèrent. Heureusement, il existe également des logiciels gratuits d’entraînement. J’ai utilisé celui-ci.

Au début, le changement est très perturbant, surtout pour quelqu’un qui a une frappe rapide. On a l’impression d’être un enfant de sept ans devant son tout premier clavier. Et encore, je parie que le gamin va plus vite.

Après trois ou quatre heures d’exercices, de nouveaux automatismes apparaissent. Ne nous leurrons pas, après un mois ma frappe est relativement fluide mais loin d’être aussi rapide qu’auparavant. Pour récupérer ma vitesse de frappe, il me faudra encore plusieurs mois.

.

Reste un détail : les raccourcis clavier

Ctrl+c, Ctrl+v et tous les autres raccourcis que nous utilisons chaque jour dans nos des outils de TAO, que deviennent-ils ? Nous avons deux possibilités : soit nous conservons leurs positions, soit nous conservons les lettres.

Je m’explique. Selon le pilote choisi, je peux garder l’automatisme gestuel et taper « Ctrl+. » (le . étant à la place du v) ou taper « Ctrl+v » (le V se trouvant sous le chiffre 7 de mon nouveau clavier). C’est une question de choix personnel. Olivier a préféré garder les automatismes, moi non. De toute façon, la plupart de mes raccourcis clavier sont à portée de clic, mais je vous en reparle dans quelques jours. 😉

.

.

Alors, qu’en dites-vous ? Le clavier BÉPO vous a-t-il convaincus ?

.

.

2 Réponses

  1. Si vous désirez acheter des autocollants pour clavier BÉPO ou autre, ceux que propose Didier Callemart sont d’excellente qualité. Olivier utilise le même jeu depuis mai 2012 (il vient de me retrouver l’enveloppe d’envoi 😉 ). Lien direct vers les autocollants BÉPO : http://www.clavier-azerty.fr/bepo.html

  2. AZERTY fait l’actualité. Pourquoi le gouvernement français parle-t-il de le modifier au lieu de promouvoir le clavier BÉPO ?
    Article publié sur LinkedIN : https://www.linkedin.com/pulse/azerty-dépassé-mais-pas-remplacé-manuela-ribecai?trk=hp-feed-article-title-publish

Laissez un commentaire